Rêves Lucides

Diriger ses rêves

Un rêve lucide, c’est un rêve dans lequel on sait que l’on est en train de rêver… Donc, notre conscience est « éveillée » pendant une phase de sommeil profond (en fait, de sommeil paradoxal). Et plus encore : pendant un rêve lucide, on peut diriger le rêve, le contrôler et faire ce que l’on veut.

Je te donne un exemple perso : une nuit, j’ai rêvé que j’étais à la Place Rouge de Moscou. C’était superbe et plus « réel que la réalité »… À un moment donné, je me suis dit : « Qu’est-ce que je fais là, alors que que je suis en train de dormir à Paris ?!!! » Je me suis alors dit, « OK, c’est un rêve lucide, wouaaah ! ». C’est vrai que j’en ai un peu l’habitude parce que j’ai travaillé sur les rêves lucides pendant longtemps. Ensuite, comme je savais que je pouvais faire un peu ce que je veux dans un rêve de ce genre, je me suis demandé quoi faire sur cette place… Comme je n’avais pas patiné depuis longtemps et que les courses à patins dans les arénas de Montréal me manquaient, j’ai transformé mentalement la Place Rouge en immense patinoire (pas difficile !)… Et j’ai patiné avec réel un plaisir pendant quelques minutes.

Le lendemain, j’étais dans une forme mentale et physique incroyable… Voilà à quoi peut ressembler un rêve lucide. Le concept date de la fin du XIXe siècle, mais pendant près d’une centaine d’années, les neurophysiologiques ont dit qu’il était impossible de dormir et d’être conscient en même temps. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ces rêves ont été considérés comme des « phénomènes paranormaux » pendant longtemps.

À la fin des années 60, Stephen LaBerge, un psychophysiologiste américain, a fait des études scientifiques sur le sujet qui ont donné des résultats étonnants et a donc prouvé que le phénomène était possible. Il a d’ailleurs beaucoup insisté sur le point que faire des rêves lucides est une preuve de bonne santé de l’esprit. Ses études ont été reprises et complétées par la suite, y compris par des groupes de chercheurs en France, dont j’ai fait partie, qui ont réussi à communiquer avec des dormeurs volontaires alors qu’ils étaient en sommeil paradoxal en train de faire un rêve lucide. Voilà, pour te donner une toute petite idée de ce sujet passionnant et si important dans la psyché humaine, même si les cas spontanés sont assez rares. Tu peux aller plus loin si tu veux, parce qu’il y a des dizaines d’articles sur le sujet sur Internet.

Erik Pigani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *